Liam Hemsworth et ses péripéties au Jimmy Kimmel

Bonjour à tous, le 16/11, Liam Hemsworth était présent sur le plateau du Jimmy Kimmel Show pour continuer de promouvoir The Hunger Games : Mocking Jay Part 2 cette fois aux USA. Le soir même avait lieu l’AVP de Los Angeles. Ci dessous vous retrouverez son apparition entière (l’image de la vidéo à été inversé c’est pour ça que Liam parrait bizarre par moment) avec des passages expliqué également en dessous.

Liam

De passage à Pékin pour la première fois, de mauvais rêves l’ont empêché de profiter de la ville. «On était de passage pour environ 24 heures. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai dormi que trois heures trente et j’ai fait les pires cauchemars de ma vie, s’est souvenu l’acteur. Je vais pas vous dire de quoi j’ai rêvé mais… J’ai vraiment pleuré, je me suis réveillé en sueur vers une heure du matin, ça faisait trois heures que j’essayais de dormir et que je me réveillais toutes les 20 minutes. Du coup, je me suis dit que je ne pourrais pas dormir dans ce pays. Que ça ne servait à rien d’essayer. Donc je suis resté éveillé toute la nuit.».

Liam 1Malgré leur court séjour, les acteurs ont pris le temps de faire du tourisme. Ils ont notamment visité la Grande Muraille de Chine, où un ami a pris une photo de l’acteur, sac de créateur au bras, et bonnet de panda sur la tête. «Regardez, le sac c’est un Valentino, a plaisanté le comédien quand le présentateur a montré la photo. Ils vendaient ces bonnets-pandas pour vous garder au chaud ! Donc on en a acheté, et Jen en avait marre de porter son sac… Typique d’elle ! Donc je l’ai porté. Je trouvais que ça complétait bien cette pose sur la Grande Muraille.» Des souvenirs précieux pour Liam Hemsworth, puisque la saga touchant à sa fin, il ne pourra bientôt plus parcourir le monde avec les acteurs, dont il est devenu très proche au fil des années ! Depuis ses débuts à Hollywood, Liam Hemsworth a camouflé son accent australien derrière des inflexions américaines, mais à la fin de l’année dernière, il a enfin tourné dans son pays natal – ce qui l’a un peu perturbé. «Je pensais que ce serait beaucoup plus facile – c’était très bizarre parce que je suis arrivé sur le plateau le premier jour, et je me suis mis à repenser à tout ce que j’avais fait depuis sept ans et demi, et mon accent n’en faisait pas partie. Je me suis dit « Bon, j’ai ma propre manière de parler”,» a-t-il conclu en souriant.      source texte: lematin.ch  source gif: tumblr